A Game Of Thrones : A Song of Ice and Fire tome 1- George RR Martin

Qui n’a pas entendu parler ( n’implique pas d’être fan ni même de suivre) de GoT ou bien Game of Thrones : la série évènement qui défonce le taux d’audience et cartonne en permanence , qui ne sait également pas que cette série est l’adaptation de la saga littéraire « A Song Of Ice and Fire » de ce bon vieux ( voyez le sarcasme lol) George RR Martin.

Personnellement, je suis plus que fan de GoT tellement fan que j’ai lu tous les livres sortis jusqu’ici et regarder tous les épisodes de la série télé. Des fois il m’arrive de scroller un peu parmi les articles du blog et de me demander comment GoT peut ne pas être là dedans .

Je pourrai écrire un tas d’article sur GoT (que ce soit pour en faire l’éloge ou pour critiquer ou encore pour souligner les différences entre la série et le livre) et croyez moi c’est au programme… Néanmoins ma chronique d’aujourd’hui se limitera au premier tome de la saga intitulé : A Game of Thrones ( et oui GoT c’est le titre du tome 1 et la saison 1 est une adaptation du tome 1 et 2 avec quelques modification et moins d’explications).

Résumé :

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes…
En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité.

Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ?

Dans la lignée des ROIS MAUDITS et d’EXCALIBUR, LE TRÔNE DE FER plonge le lecteur, sans lui laisser reprendre souffle, dans un univers de délices et de feu. L’épique et le chevaleresque côtoient sans cesse le vil et le démoniaque. La bravoure et la loyauté se heurtent à la duplicité et à la fourberie. Mais dans ce tourbillon d’aventures cruelles, ce sont finalement l’amour, la tendresse, l’indestructible force de l’amitié qui rayonnent au-dessus des ténèbres.

L’avis de Madame Lupin :

Si on regarde ce résumé on a l’impression que GoT est un conte dans lequel tout va bien se terminer et ça c’est le premier tour de manipulation que cet evil genius de George Martin nous a joué parce que soyons honnête dans GoT c’est la malveillance qui règne en force tout le monde le sait… et le pire c’est qu’il nous fait croire que Ned Stark est le héros qui va tout gérer dans ce premier tome…

L’histoire se divise en prologue et plusieurs chapitres racontés sous le point de vu de plusieurs personnage…Dans la série tout nous apparait pour la première fois facilement et même assez clairement néanmoins dans le livre il faut vraiment avoir parcouru quelques chapitres pour comprendre le pourquoi du comment de cette histoire et réalisé que tout est lié malgré tous ces personnages nous racontant chacun dans leur chapitre ce qui se passe sous leurs yeux…

De plus, ici le style d’écriture de George Martin est très fluide et très riche . George Martin a beau être un evil genius, sa façon de décrire ce qui se passe dans son livre est très détaillée et son style d’écriture en général frôle le parfait…D’ailleurs son style  convient très bien au genre Fantasy , quand on regarde la série on se retrouve au Moyen-Age dans un lointain passé mais dans ce premier tome je me suis retrouvée dans un Univers appartenant bel et bien au genre Fantasy.

J’ai également beaucoup apprécier le fait que les chapitres  soient racontés sous le point de vu de plusieurs personnage car on retrouve beaucoup de thème à travers eux : Par exemple avec Daenerys on a l’histoire de la gentille princesse exilée injustement, avec Arya on a la fille qui a du sauvage dans la peau et qui se bat pour survivre , avec Sansa on a la fille vivant dans sa bulle, avec Jon Snow c’est le pauvre petit garçon qui souffre pour être né du mauvais côté de la couverture , sans oublié Bran qui à la base devait jouer le rôle du petit noble vivant tranquillement loin de la capitale et enfin Ned Stark le « supposé » héros qui va tout gérer….

Ce qui est génial c’est qu’à travers ces story line différent nous pouvons constater que tout est lié et se ramène à ce fameux trône de fer qui ne ressemble pas du tout à celui qu’on voit dans la série.

14692107_198464493923465_7878081437830618286_o

L’image provient de la version illustrée du premier tome , comme nous le voyons c’est un trône fabriqué uniquement avec des épées, et croyez moi s’assoir dessus est loin d’être confortable ( lisez donc le chapitre où Ned Stark s’y est assis et vous verrez).

Au final:

Ce premier tome est surtout fait pour nous donner un aperçu général de l’histoire sans pour autant entré dans les détails des tenants et aboutissements majeures de la saga, sa fin n’est pas du tout une de ces fins tranquilles qui donnent envie d’allez ouvrir le second tome , c’est plus tôt une fin violente ( Ned Stark avait néanmoins toujours sa tête sur les épaules) qui ne nous donne pas beaucoup d’espoir pour la suite et nous prouve une chose : GoT est une histoire cruelle et si l’on est pas satisfait de ça on n’a qu’a passé notre chemin pour les prochains tomes.

 

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s