Le Bâtard de Kosigan : Tome2 Le Fou prend le Roi– Fabien Cerutti

De retour après une très légère période d’absence pour laquelle j’espère que vous ne me tenez pas rigueur car vous le savez bien et d’ailleurs je le dis souvent , la vie de nos jours est si fiévreuse et prendre le temps pour se poser et rédiger une bonne veille chronique n’est jamais évident , des fois il m’arrive d’en avoir le temps mais ces moments là sont généralement ceux où je suis le plus fatiguée  voir malade car je l’ai été tout récemment…

Malgré cela Madame Lupin est always on my mind et d’ailleurs vous remarquerez que j’ai changé la présentation du blog ( il a une nouvelle gueule lol)…

J’ai longtemps réfléchie sur le sujet de la prochaine chronique, je voulais faire Arsène Lupin contre Sherlock Holmes ou bien Le Livre des Etoiles mais il me manque encore les mots pour rendre justice au premier quant au deuxième je l’ai lu quand j’avais dans les 13 ans ce qui fait que je ne m’en rappel plus très bien et qu’il me faudra sûrement le relire.

En revanche je viens tout juste de terminer L’Ombre du Pouvoir deuxième tome des aventures de mon bâtard préféré et j’ai beaucoup de chose à vous dire sur lui ( et non je n’ai toujours pas le troisième tome avec moi…)

Résumé :

1340, au cœur du comté de Flandre. Alors que les premiers feux de la guerre de Cent Ans s’allument, le Bâtard de Kosigan et ses Loups se voient confier, par le sénéchal d’Angleterre, la délicate mission de découvrir les tenants et aboutissants d’un complot qui se trame… autour du roi de France.

Une enquête surprenante et extrêmement dangereuse, mêlant trahisons et forces obscures, dans laquelle l’ascendance surnaturelle du Bâtard, habituellement son plus grand atout, pourrait bien se muer en talon d’Achille.

Cinq siècles et demi plus tard, à la fin de l’année 1899, l’enquête engagée par le lointain descendant du chevalier tente de faire la lumière sur l’inexplicable disparition des puissances magiques.

Ce que j’en pense:

Ce livre commence d’une façon très mouvementée dans laquelle on retrouve Kosigan dans de beaux draps mais qui est toujours aussi sur de lui , aussi calme et aussi calculateur…Le genre de situation qui a viré en catastrophe mais dans laquelle on est fini si on perd son calme ou regarde en arrière..

Contrairement au premier tome Kosigan nous révèle les tenants majeures de sa mission dès les premières pages et par la même occasion a décidé de nous en apprendre un petit peu plus sur son enfance…

L’on se retrouve dans une véritable enquête policière qui a pour de démasquer un grand méchant tapis dans l’ombre…..

Par ailleurs la Guerre de Cent An vient tout juste d’éclaté et malgré le fait que l’on de la Fantasy Historique  , les faits s’étant produits à cette période de l’Histoire raconté par ce livre ne sont pas pour autant à prendre pour argent comptant  car ce que Fabien y raconte est différent de ce qui s’est réellement passé….

J’ai beaucoup apprécier ce second opus parce que malgré toutes les qualités de Kosigan et son statut de protagoniste ce n’est pas lui qui fut parvenu au bout de l’affaire mais Dunévia une membre de sa bande…. J’admet ne pas vous avoir parlé d’elle dans ma chronique sur le tome 1 parce que je la voyais comme un simple pion de notre bâtard ( peut être est-ce toujours le cas) sauf que c’est un pion qui a beaucoup de chapitres narrés sous son point de vu car elle enquêtait également de son côté…Dunevia est un personnage qui en pince pour Kosigan ( elle représente carrément toutes ses fangirl lol) mais attention parce que dans la majorité des cas c’est toujours elle qui vient tirer Kosigan de la mouise et non le contraire…. Lui à son tour le reconnait volontiers et fait tout ce qu’il peut pour la garder dans sa compagnie de mercenaire…

 Ce second tome a très bien su mettre en valeur le travail d’équipe car mis à part Dun , il ya également Edric Gray l’écuiyé prodige de Kosigan sans qui ce dernier n’aurait pu arriver au bout de son enquête ainsi que tous les autres membres de la compagnie

Après la narration est toujours faites en alternance avec l’enquête mené par Kergael de Kosigan qui est un lointain descendant de notre bâtard adoré , je n’ai toujours pas cerner ces parties là mais en revanche j’ai compris que Kergael fut ici mis hors service (ce qui n’implique pas qu’il a passé l’arme à gauche) du coup ce sont ses amis qui poursuivent l’enquête à sa place…..

Au final :

Pierre Cordwain de Kosigan en se faisant embauché par le Roi d’Angleterre pour enquêter m’a rappelé Arsène Lupin , Sherlock Holmes et même James Bond…

Le Fou prend le Roi est cependant différent des enquêtes policières dans lesquels on mettait à la fin la main sur le grand méchant pour ensuite le jeter aux cachots…Certes le grand antagoniste fut démasqué mais dire que notre bâtard préféré et sa compagnie l’ont vaincu est autre chose…Disons simplement que ce très sombre personnage aux desseins obscurs est toujours en piste mais terriblement affaibli et que le monde entier est désormais en garde et à la fut de ses moindre mouvement

La fin du deuxième tome laisse également des ouvertures sur ce qui va se passé dans le troisième car Kosigan nous dis carrément qu’il s’est fait embauché pour un travail en Allemagne…Nul besoin de vous dire que ça m’a terriblement mis l’eau à la bouche pour cette suite malgré le fait que je n’ai pas encore mis la main sur le troisième opus…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s