Arsène Lupin contre Herlock Sholmès – Maurice Leblanc

Cela fait un sacré bout de temps qu’aucune chronique n’est apparue sur le blog , je n’en ai pourtant pas arrêté la lecture et reviens aujourd’hui avec une chronique que j’avais enregistré depuis longtemps dans mes brouillons et que je me décide enfin à partager avec vous.

Cinquième tome des aventures de mon Gentleman Cambrioleur préféré , ce livre fut ma deuxième lecture sur les Aventures d’Arsène Lupin.

Est ce que vous êtes Team Arsène Lupin ou Team Sherlock Holmes aka Herlock Sholmès (parce que Droits d’Auteurs oblige). Dites moi de quel côté vous trouvez vous par rapport à ces deux grands cerveaux des aventures policières.

De mon côté, quand on a un blog qui s’appel Mme Lupin , ma position se devine facilement…Néanmoins je n’en suis pas moins Team Sherlock pour autant car j’adore ce personnage et quand on voit le titre il va de soi que l’on se dise au premier abord de quel côté on va être et qui va l’emporter mais cette lecture va bien au delà de tout cela....

Résumé:

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès ! L’homme qui défie toutes les polices françaises contre l’as des détectives anglais.

«C’est justement quand je ne comprends plus que je soupçonne Arsène Lupin,» avoue le célèbre limier anglais.
Quand deux hommes aussi intelligents s’affrontent, leur duel est un grand spectacle.Qui a volé le petit secrétaire d’acajou contenant un billet de loterie gagnant ? Qui a volé la lampe juive, le diamant bleu, joyau de la couronne royale de France ? Qui joue les passe-murailles en plein Paris ?

Arsène Lupin, toujours lui, l’éternel amoureux de la Dame Blonde, plus insolent, plus ingénieux que jamais, déjouant une à une toutes les ruses de l’Anglais par d’autres ruses plus étonnantes encore.

Ce que j’en pense:

Une lecture des plus épiquissime, tout d’abord c’est toujours un immense plaisir de retrouver Arsène Lupin après il y a Sherlock Holmes qui sera également de la partie : Que demander alors de plus (lol)?

Lupin et Sherlock vont ici s’affronter dans les deux affaires suivantes : La Dame Blonde ( Première partie du roman) et La Lampe Juive (Deuxième partie du roman).

Ici tout nous est déjà révélé très clairement depuis le début : Lupin a volé quelque chose mais comme la police locale n’arrive pas à l’arrêter et encore moins à retrouver ce qu’il a volé :

« Ce qui nous réjouit dans ce qu’on pourrait appeler les spectacles Arsène Lupin, c’est le rôle éminemment comique de la police. Tout se passe en dehors d’elle. Il parle, lui, il écrit, prévient, commande, menace, exécute, comme s’il n’existait ni chef de la Sûreté, ni agents, ni commissaires, personne enfin qui pût entraver ses desseins...Et pourtant elle se démène la police… »

Au vu du fait que la police n’y arrive pas et que Lupin entre temps continu ses magouilles , la victime a décidé d’appeler Sherlock à la rescousse pour retrouver les objets volés et pourquoi pas par la même occasion mettre ce cambrioleur de Lupin en prison.

« Et puis, c’est Herlock Sholmès, c’est-à-dire une sorte de phénomène d’intuition, d’observation, de clairvoyance et d’ingéniosité….L’on se demande vraiment, quand on entend le récit de ces exploits qui l’ont rendu célèbre dans l’univers entier, on se demande si lui-même, ce Herlock Sholmès, n’est pas un personnage légendaire, un héros sorti vivant du cerveau d’un grand romancier, d’un Conan Doyle, par exemple. »

J’aime beaucoup l’hommage que Maurice Leblanc fait ici à Conan Doyle. D’après la citation plus haut Holmes a l’air d’un personnage irréaliste pourtant la réalité est tout autre  c’est un personnage très humain qui excelle en matière d’analyse car aucuns indices et aucunes clés du mystère ne lui sont tombés du ciel , ce sont des pistes qu’il a vacillement creusés et poursuivies…. D’ailleurs il lui est arrivé de se tromper et d’être passé mille fois devant le mot de l’énigme avant de s’en rendre compte..

Jaime énormément Sherlock , la façon  avec laquelle il se débrouille pour sortir des sales tours que Lupin lui joue nous inspire tous…Et que dire de son calme à toute épreuve qui fut plus que digne d’admiration…Ici Sherlock se fiche bien d’Arsène Lupin et ne s’étonne plus de rien venant de lui…Tout ce qui l’intéresse c’est venir en aide aux victimes ( et pourquoi pas  faire mettre ce Lupin derrière les barreaux  par la même occassion).

Et Lupin que dire de Monsieur Lupin qui ici passe pour trop évidement pour l’ennemi public numéro 1? Je ne vous apprendrai d’abord rien en disant qu’Arsène Lupin n’est pas le grand méchant auquel tout le monde se réfère , ma première chronique sur ses aventures que vous pouvez voir ici ne l’a que trop bien démontrée… En fait, Lupin n’est pas dans ce cinquième tome assez mis en valeur car les chapitres sont tous sous le point de vu de Sherlock ou bien des victimes… Ce n’est que lorsque l’affaire touche à sa fin que l’on se rend compte des véritables intentions de Lupin qui sont loin d’être mauvaise..

Même si mon blog s’appelle Mme Lupin , j’avoue m’être plus  rangé du côté de Sherlock pendant ma lecture parce que j’ai bien aimé voir la façon qu’il avait de résoudre les mystères, cela ne veut pour autant pas dire que je n’appréciais pas les brèves apparitions de Lupin car j’adore ce personnage qui se met à tout reconsidérer voir même à arrêter dès qu’une autre personne que lui est en danger ( danger qui signifie les griffes de Sherlock)

Ainsi:

On va conclure cette chronique avec un passage  qui selon moi englobe assez bien l’esprit de la lutte entre « Arsène Lupin contre Herlock Sholmès »

« Monsieur Lupin, il y a deux hommes au monde de qui rien ne peut m’étonner : moi d’abord et vous ensuite.
La paix était conclue.
Si Sholmès n’avait point réussi dans ses entreprises contre Arsène Lupin, si Lupin demeurait l’ennemi exceptionnel qu’il fallait définitivement renoncer à saisir…Mais d’homme à homme, de Lupin à Sholmès, de policier à cambrioleur, il n’y avait ni vainqueur ni vaincu. Chacun pouvait prétendre à d’égales victoires.
Ils causèrent donc, en adversaires courtois qui ont déposé les armes et qui s’estiment à leur juste valeur.
 »

Par ailleurs ,cette lecture va bien au delà du fait d’être du côté de Lupin ou de Holmes parce ces deux personnages aussi différents soient-ils à travers leur façon de faire n’ont qu’un seul objectif : venir en aide aux victimes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s