Les Plantagenêts- Partie II : Le Temps de l’Empire ( 1ère moitié : Règne d’Henri II) – Dan Jones

Il y a belle lurette me direz vous que je n’ai pas fait signe de vie sur le blog , sur ce vous avez entièrement raison …On ne va même plus en aborder les raisons parce qu’on ne les connait que trop bien (une vie trop fiévreuse avec les obligations mondaines assorties…). Cependant il y a une autre explication à mon absence : Je n’arrivais pas à trouver la façon d’aborder avec vous mon ressentis sur cette deuxième partie des Plantagenêts , certains me diront que j’aurais pu faire une chronique sur un autre livre sauf que depuis que je l’ai ouvert je n’arrive pas à détourner mon attention des Plantagenêts et Dieu sait que je le voudrais bien  car il y a un millier d’univers littéraire dont j’aimerais parler avec vous sans parler de tous les nouveaux bouquins absolument divins qui s’entassent ces temps-ci dans ma bibliothèque…

Le Temps de l’Empire , une deuxième partie qui porte merveilleusement bien son nom car elle va parler de l’édification de l’Empire Plantagenêt par Henri II puis de sa défense ( contre les Capétiens)  par Richard Cœur de Lion et Jean Sans Terre…Je pensais divisée cette partie en trois moitiés avec les règnes d’Henri II , de Richard Cœur de Lion puis de Jean sauf que j’ai réalisée qu’elle ne serait finalement divisée qu’en deux moitiés :Mon avis sur le règne d’Henri II pour une première moitié et une dernière moitié avec le règne de Richard Cœur de Lion et un petit aperçu du début de celui de  Jean Sans Terre.

Bien évidemment les aventures de Jean se poursuivent dans la troisième partie mais il est beaucoup trop tôt pour parler du Temps des Oppositions quand la chronique sur le Temps de l’Empire n’est même pas terminée.

Résumé :

« Le Prince était ivre »… Ainsi commence l’histoire des Plantagenêts, cette famille hors-norme qui a fait les riches heures de notre Moyen Âge. Le premier du nom est angevin, mais qui s’en souvient encore trois siècles après ? Leur célébrité a dépassé les frontières de l’Anjou et la dynastie est entrée dans la grande histoire de l’Europe. C’est une famille au caractère trempé, marquée à ses débuts par l’un des hommes les plus puissants du XIIe siècle: Henri II Plantagenêt.

Outre l’Angleterre et la Normandie dont il est déjà détenteur, il est devenu, en épousant Aliénor d’Aquitaine, le maître de la moitié de la France. Un vassal plus puissant que son roi, un vassal encombrant… Dans cette histoire épique, où les traîtres et les ambitieux ne semblent jamais trouver le sommeil, Dan Jones fait revivre sous nos yeux ces rois et reines aux prises avec le pouvoir. Inoubliable, Aliénor, deux fois reine, célèbre dans toute la chrétienté, joue sa partition jusqu’à ses derniers instants – elle meurt à 80 ans.
De ses nombreux enfants avec Henri II, on se souvient de Richard Coeur de Lion, qui ne cessa de guerroyer contre son propre père.

Mon avis:

J’ai commencé les premiers chapitres  du Temps de l’Empire avec un souffle d’admiration et d’amour pour Henri II qui est clairement un des meilleurs personnages masculin de toutes mes lectures pour 2018, l’auteur nous emmène ici au lendemain du couronnement d’Henri en tant que Roi d’Angleterre , l’on y a compris aisément que c’est une nouvelle étape qui commence pour Henri car il lui faudra maintenant imposer sa royauté sur le pays en dessous dessus qu’il a conquis , ce qui signifie un nouveau combat…. Henri II en dépit de sa nature badass est très loin du « personnage étant naturellement doué et pourvu de tout ce don il a besoin pour aboutir à ses fins ». Tout d’abord il ne parle absolument pas un mot d’anglais en dépit d’être le Roi d’Angleterre ( le gars ne parlait  que le français et  le latin) , de plus en tant que Plantagenêt il était également le seigneurs de plusieurs duchés sur lequel son encombrant petit frère Geoffrey le jeune s’amusait à causer le désordre…C’est pourtant dans cet ouragan d’adversités qu’Henri nous dévoile deux  grands traits de son caractère : Déterminé et ambitieux…

Peu lui importait de ne pas parler anglais puisqu’il a assis son autorité sur tout le pays et panser les plaies de l’Angleterre due à la guerre civile de succession :

« Angleterre, longtemps engourdie par un froid mortel, tu te réchauffes maintenant, ressuscitée par la chaleur d’un soleil nouveau. Tu relèves la tête baisée du pays , chassant tes lares de chagrin tu pleures de joie ….Des larmes dans la voix, tu adresse ces mots à ton enfant adoptif : «  Tu es l’esprit , je suis la chair : maintenant que tu arrives , je renais à la vie. »

Quant aux troubles causés par son petit frère sur les domaines des Plantagenêts , non seulement Henri parvint à l’apaiser avec l’aide l’Impératrice Mathilde mais il réussit à fonder un véritable empire en entreprenant et réussissant la conquête de plusieurs territoires….

vyccf

Boy Henri really was a storm , cette photo  trouvée sur Pinterest vient de ma très chère Roue du Temps néanmoins elle nous décrit bien Henri  qui est également roux et très grand comme Rand al’Thor , Nynaeve Al’Meara à côté de lui qui est la plus badass des personnages féminins en Fantasy ….

Attention cependant car l’ambition d’Henri II n’a pas que des bons côtés car c’est cette même ambition que j’admirais chez lui qui à certains moments mise en colère contre le  personnage : Thomas Becket que nous connaissons aujourd’hui comme le martyre St Thomas Becket est mort à cause des machinations d’Henri ,ces chapitres m’ont tellement donné l’impression de lire Rois maudits et d’ailleurs Henri a payé pour sa mort car ses fils Henri , Geoffroy et Richard sont ensuite entrés en rébellion contre lui bien évidemment Henri II les a très vite remis à leur place de façon à confirmer sa puissance en tant que Roi  il n’empêche que c’est quelqu’un de beaucoup trop ambitieux pour son propre bien…

Etant  féministe par nature  je reconnais également avoir détesté la façon dont Henri traitait son épouse Aliénor d’Aquitaine qui ne lui servait plus qu’entant que ventre pouvant lui donner des descendants ( elle lui en a donné 8) , la postérité d’Henri était certes assurée mais qu’en est-il du bonheur de son épouse qu’il a complètement mise à l’écart du monde politique et transformé en poule pondeuse ? Aliénor avant d’être mariée à Henri II fut d’abord l’épouse du Roi de France dans lequel elle fut connu comme une épouse rebelle avec un esprit politique hors pair  , son second mariage n’a rien changé chez elle au contraire le traitement d’Henri et ses infidélités ( sur ce point là Henri FitzEmpresse n’était pas différent des autres Rois que j’ai connus) l’a faite devenir encore plus rebelle et à pousser son second fils  Richard à se rebeller contre son propre père ….

Au final à choisir Henri II Plantagenêt est certainement le monarque le plus badass que j’ai rencontré dans mes lectures néanmoins c’était un monarque qui considérait son épouse et  nombreux enfants comme des pions pouvant servir ses intérêts politiques  ce qui lui valut un abandon et une trahison de la part de sa famille…

Donc:

L’historien Joudain Fantosme dans ses chroniques disait qu’Henri II était : «  Le plus honorable et le plus victorieux qu’il se fût trouvé en aucun  pays depuis le temps Moise , hormis le Roi Charlemange ».

Je ne peux qu’être d’accord avec lui parce que malgré ses fautes et les trahisons qu’il a subit Henri II avait marqué de son sceau indélébile la France et les Iles Britanniques, il avait triomphé de tous les rois , ducs et comptes qui l’avaient défié….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s