Les Plantagenêts- Partie II : Le Temps de l’Empire(2ème et dernière moitié : Règne de Richard Cœur de Lion) – Dan Jones

Nous continuons cette série de chronique sur les Plantagenêts de Dan Jones , un roman historique que je n’ai absolument pas réussi à lâcher jusqu’à sa dernière page  et que je viens de terminer tout récemment ce qui fait qu’il va pleuvoir du Plantagenêt en force sur le blog on va parler d’Henri II, de Richard Cœur de Lion , de Jean Sans Terre qui fut après appelé Jean le Croisé , d’Henri III, d’Edouard I le Léopard , d’Edouard II , d’Edouard III, du Prince Noir et pour finir de Richard II ….Bien évidemment le but est ici de vous partager mon ressentis en tant que lectrice et non de nous lancer dans des chroniques historiques sur ces grands monarques de notre Histoire …

Comme je l’avais dit dans mes précédentes chroniques sur le sujet  , nous allons aborder ce bouquin cet immense pavé de 521 pages parties par parties ( il y en a sept en tout) , on avait déjà terminé la partie I que vous pouvez lire ici pour la première moitié et ici pour la dernière moitié , on a également commencé la deuxième partie avec Henri II que vous pouvez lire ici , maintenant nous allons continuer et conclure  cette deuxième partie avec le règne du très célèbre Richard Cœur de Lion ainsi que les débuts du règne de Jean Sans Terre aka le Prince Jean pour ceux qui se rappellent les aventures de Robin des Bois.

Résumé :

« Le Prince était ivre »… Ainsi commence l’histoire des Plantagenêts, cette famille hors-norme qui a fait les riches heures de notre Moyen Âge. Le premier du nom est angevin, mais qui s’en souvient encore trois siècles après ? Leur célébrité a dépassé les frontières de l’Anjou et la dynastie est entrée dans la grande histoire de l’Europe. C’est une famille au caractère trempé, marquée à ses débuts par l’un des hommes les plus puissants du xiie siècle : Henri II Plantagenêt.

Outre l’Angleterre et la Normandie dont il est déjà détenteur, il est devenu, en épousant Aliénor d’Aquitaine, le maître de la moitié de la France. Un vassal plus puissant que son roi, un vassal encombrant… Dans cette histoire épique, où les traîtres et les ambitieux ne semblent jamais trouver le sommeil, Dan Jones fait revivre sous nos yeux ces rois et reines aux prises avec le pouvoir.

Inoubliable, Aliénor, deux fois reine, célèbre dans toute la chrétienté, joue sa partition jusqu’à ses derniers instants – elle meurt à 80 ans. De ses nombreux enfants, on se souvient de Richard Coeur de Lion, qui affronta Saladin lors de la troisième croisade et ne cessa de guerroyer contre son propre père. Célèbre aussi mais sans gloire pourtant, son frère Jean sans Terre…

Mon avis:

Ayant regarder Robin des Bois je connaissais déjà Richard Cœur de Lion de réputation avant ma lecture , à vrai dire je m’étais déjà lors de ma petite enfance faite une opinion sur lui : Pour moi Richard était ce vaillant et courageux monarque qui quitta son pays pour faire la croisade entre sainte laissant ainsi une Angleterre lui étant fidèle et dévouée mais soumise à la dictature du  perfide Prince Jean qui usurpa le pouvoir de son grand frère….

Quand j’ai commencé à lire les Plantagenets je m’étais dis « ben en fait le Richard Cœur de Lion  et le Prince Jean que je voyais à la télé quand j’étais petite étaient tout simplement les enfants d’Henri II … »

Pour être honnête en plus de mes conclusions de gamine d’antan, je m’étais déjà faite un avis sur Richard pendant ma lecture du règne d’Henri II : Je ne l’aimais pas. Non pas qu’il eu été un mauvais personnage au contraire c’est quelqu’un de courageux qui s’est tenu debout pour ce qu’il croyait justeJe ne l’aimais pas parce qu’avant de devenir Roi , Richard a passé le plus clair de son tems à guerroyer contre Henri II son père en s’alliant au pire ennemi de ce dernier : Le Roi de France , d’ailleurs à cette époque un Roi de France est toujours le premier adversaire d’un Roi Plantagenêt et le pire ennemi du royaume d’Angleterre Il est vrai que je n’étais pas pour tout ce qu’Henri II a fait durant son règne mais où était la loyauté de Richard ??? (Son père a passé sa vie à défendre les terres Plantagenêts contre le Capétien qui les convoitent  et  Richard s’est allié à lui car Henri II ne le laissais pas gouverner son duché d’Aquitaine  parce qu’il voulait  faire de Richard son hériter à la couronne anglaise)

Henri II était mon personnage préféré et Dan Jones a si bien su ramener cette histoire à la vie que j’ai soufferte avec lui la trahison de son fils, j’avais clairement trop de peine pour Henri ce qui plaça Richard dans ma ligne de mire….

Bien évidemment c’était mon avis avant de lire le règne de Richard , quand il fut couronné je n’avais pas encore d’opinion concrète sur lui en tant que Roi , mon opinion sur le Roi Richard s’est formée petit à petitJe l’ai d’abord trouvé intelligent et plein de ressources car ce dernier a réussi à trouver une source de revenus considérable pour le trésor royal que son père n’avais jamais remarqué.. J’ai trouver drôle qu’il conquit l’Ile de Chipre pour ensuite la revendre ce qui signifiait que Richard s’intéressait plus aux liquidités pour financer ses entreprises royales et non à fonder un empireJ’ai également oublié de vous dire qu’il était très pieux et courageux ce qui explique le rush avec laquelle il est parti pour la troisième croisade….Un Roi et un Grand Chef Militaire voilà ce qu’était Richard Cœur de Lion , autant vous dire que je commençais sérieusement à l’admirer en dépit de ce qu’il a fait à Henri II , de plus ce n’est pas comme dans Robin des Bois où on nous dis qu’il a laissé le royaume au Prince Jean car il a laissé des instructions très claire visant à éloignée son cupide petit frère du pouvoir ( bien que Jean ait quand même faits des dégâts).   

L’appellation Cœur de Lion fut donné à Richard grâce à ses grandes victoires en terre sainte contre le Sultan Saladin plus précisément celle de Jafa , bien évidemment c’était un personnage avec les pieds bien posés sur Terre qui avait conclu une trêve avec son adversaire parce qu’il sentait que les deux parties n’étaient plus en mesure de continuer de se battre sans que cela leur apporte la ruine et parce que les bêtises de Jean exigeaient qu’il revienne en Angleterre…

Royale j’ai également été frappé par la royauté imprimé en lui comme un trait de caractère par nature , c’est toujours dans les moments les plus durs que l’on voit de quoi on est vraiment fait , Richard Cœur de Lion était fait de royauté à 100% que ce soit pendant les dix neufs mois où les Allemands l’on tenu captif où bien pendant ses derniers instants jamais il ne fit défaut à sa charge de Roi d’Angleterre

J’ai également retiré tout ce que j’ai pu dire sur sa déloyauté à Henri II car voyez vous Richard Cœur de Lion passa la plus grande partie de son règne a chasser le Roi Capétien de l’époque Philippe Auguste de toutes les parcelles de terre Plantagenêts ( c’est d’ailleurs dans cet esprit qu’il fit construire Château Gaillard en Normandie) , Richard était le digne fils de son père , un véritable badass, un Plantagenêt comme j’aime en lire, un personnage que je n’ai pas aimé au début puis fini par adorer (le gars ne s’appel pas Cœur de Lion pour rien , il avait le Cœur d’un Lion).

En fin c’était un monarque exemplaire qui soumis son pays à un régime d’imposition très lourd pour financer les entreprises royales ayant pour but l’intégrité et la sécurité de tout son peuple , d’habitude quand un souverain fait payer pleins de taxe à son peuple il finit par être détester mais Richard était très aimé et son peuple lui faisait confiance car bien qu’il exigea beaucoup d’argent de ses sujets jamais il n’utilisa cet argent pour ses objectifs personnel ou le dilapida

Et donc:

J’ai beaucoup aimé lire le règne de Richard Cœur de Lion malheureusement celui-ci pris fin d’une manière totalement absurde, qui je dois bien l’avoué fut causé par un certain degré d’insouciance chez Richard Marié à Bérangère de Navarre ces derniers n’avaient pas d’enfants ce qui fait qu’à sa mort la couronne Plantagenêt avait deux héritiers potentiels : Son petit frère Jean Sans Terre (que l’on appel ainsi car son père n’a pas voulu lui donner de terre parce qu’il voulait garder son fils près de lui ) et son neveu Arthur de Bretagne ( dont le nom me rappel énormément le roi Arthur mais qui au final n’a été qu’une marionnette entre les mains du Roi de France)….Ce fut Jean qui l’emporta mais c’était un personnage faible qui réduis à néant tous les efforts de son grand frère et de son père  pour la défense de l’empire Plantagenêt contre les Rois de France.

Le Temps de l’Empire  deuxième partie du roman se termine donc sur des tristes passages pour les terres de Plantagenêt en France , durant cette partie je ne vous ai parlé que très peu de Jean mais dans le Temps des Oppositions troisième partie du roman je lui consacrerai une chronique entière car Jean Sans Terre m’a surprise comme jamais un personnage littéraire ne l’a fait depuis Matrim Cauthon de Roue du Temps.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s